Engagement n°7

11 mars 2017 Extrême droite Comments (0) 9

Le 4 mars, sur l’antenne de la radio chrétienne RCF, dans une émission musicale, l’animateur commence l’émission par ces mots, « Une semaine avec le salon de l’agriculture, ou se pavanent nos chers dirigeants pour essayer de nous faire oublier leurs frasques, et ben tiens donc, bientôt leurs chères élections, enfin juste pour vous dire, faites attention quand même, avant d’être bleu marine les chemises étaient brunes« .

Quelques jours après, un site se présentant comme étant un média de « ré-information » publie un article avec pour titre : « Lorient. Quand un animateur radio de RCF dérape à propos des électeurs de Marine Le Pen« .
En contenu : « …l’animateur, à semble-t-il voulu faire passer un message très personnel, politique, mais totalement inapproprié et hors propos sur une radio subventionnée, notamment par le contribuable et l’Église catholique. »

S’en suit comme argumentation que de nombreux auditeurs se seraient plaint, accompagné de citations (les 2 étant invérifiables). L’article se termine par la phrase suivante : « Avec des intentions de vote au plus haut, y compris en Bretagne, pas sûr que les auditeurs catholiques et électeurs du Front national (ou pas) ne continuent longtemps à financer une radio qui les insulte. »

L’article complet est visionnable ici : Capture n°1
Ce n’est qu’une capture d’écran, le but n’étant pas de faire de la publicité pour ce média.

Il semble assez logique que la diffusion de cet article ait incité d’autres personnes à aller se plaindre auprès de la radio… sans aucune certitude que ceux-ci en soient des auditeurs. Résultat de l’opération : la radio a retiré l’émission de ses podcats et présenté des excuses :

« Notre charte précise que tout personne qui œuvre à RCF a conscience de contribuer à la réalisation de ses missions et s’engage à s’interdire tout prosélytisme et tout esprit polémique et partisan. Il s’engage également à travailler dans un esprit fraternel, respectueux d’autrui. Il nous apparait que sur le fond comme sur la forme, une ligne a été franchie. Si nous prenons la responsabilité de ce qui a été diffusé, en revanche, nous n’assumons pas les propos idéologiques tenus et nous avons demandé à l’animateur de respecter strictement notre engagement moral vis à vis de nos auditeurs. La radio présente donc ses excuses aux auditeurs que ces propos auraient pu choquer ».

Capture n°2

La diffusion, le contenu et la conclusion de ces article ne sont pas anodins : il y a déjà une première manipulation en utilisant la notion d' »insulte aux électeurs ». A aucun moment l’animateur n’a insulté les électeurs du FN, il a juste fait une mise en garde, en rappelant les origines du Front National, qui pour rappel est une émanation du mouvement Ordre nouveau, un mouvement nationaliste néofasciste.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_nouveau_(mouvement)

Les « chemises brunes » était l’organisation paramilitaire du parti nazi.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sturmabteilung

Les fondements du nazisme sont la hiérarchisation entre les espèces humaines et la notion de race.
Si les électeurs du Front National se sont sentis « insultés », c’est donc qu’ils rejettent cette idéologie, tout comme le média qui relaie ce soi-disant dérapage.

Pourtant, sur ce même média sont diffusés des articles au contenu explicite, comme : « Baisse du QI moyen en France : l’influence de l’immigration ?« , ou il est possible de lire des phrases telles que : « Il semblerait donc que certains pays africains possèdent un QI moyen moins élevé que celui des pays occidentaux. » … « Mais l’immigration en provenance du continent africain est massive, la baisse moyenne du QI français trouve donc là un élément d’explication particulièrement pertinent. »

Capture n°3

Plusieurs autres articles de la même teneur : « Avec cette étude claire portant sur une partie spécifique de la population du Danemark, Kirkegaard apporte sa nouvelle pierre à l’immense édifice scientifique établissant qu’il existe bien des différences intellectuelles entre les groupes humains. » Ces articles sont tournés de telle manière à être sur le fil du rasoir de la légalité, en se réfugiant sur des formules interrogatives, des citations de scientifiques, etc. Les scientifiques en question n’étant pas neutres, comme Richard Lynn, et ses convictions racialistes, admirateur de Francis Galton, considéré comme le fondateur de l’eugénisme.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Lynn
https://fr.wikipedia.org/wiki/Francis_Galton

Des chemises brunes aux chemises noires, il est aussi possible de signaler cet interview qui a pour titre : « Mussolini a réalisé de grandes choses en Italie ». Capture n°4

Le résultat, hélas réussi, de cette manipulation : Une radio chrétienne s’est excusé d’avoir mis en garde ses auditeurs sur le risque d’une dérive vers des thèses racialistes, sous la pression d’un média qui diffuse lui-même des articles explicites sur ces thèses racialistes.

Quelle leçon devons-nous en tirer ?
Que nous devons être attentif et ne pas laisser s’exercer ces petites manipulations. Il est plus que probable que la direction de la radio n’est pas soupçonné être le jouet de cette manipulation, qu’ils n’ont pas été vérifié d’où venait la source de ces reproches. Au final ils ont fait involontairement le jeu d’un média qui diffuse habilement des valeurs qui vont totalement à l’encontre de la morale chrétienne, et de la morale tout court. Ne laissons pas le monopole de la parole à ces sites soi-disant de « ré-information ».

Il est difficile de savoir s’ils ne sont que de simples « sous-marins » du Front National, qui s’occupent de la diffusion masquée des idéologies les plus inavouables du FN. On peut se poser la question, quand on voit la teneur de certains articles :
– « Bretagne, Marine Le Pen désormais en tête des intentions de vote »
– « L’émission politique. Quand Marine Le Pen fait face à des hyènes »
– « Robert Ménard : Il faut, même avec des réticences, voter pour Marine Le Pen »
– « Gilles Pennelle : Marine Le Pen est la seule dirigeante qui dit la vérité aux Français » etc.

Capture n°5

Ces sites peuvent tout autant n’avoir aucun lien direct avec le FN, et ne se servir de ce dernier que comme un marchepied transitoire et idéologique pour leurs idées. Mais dans ce cas le FN est une victime consentante, vu qu’ils relaient les articles de ce média, et réciproquement.

Dans les 2 cas le danger est là. Et si nous ne faisons rien pour contrebalancer cette idéologie malsaine, pour déjouer ces manipulations, nous laissons l’extrême-droite installer une censure latente.

Ce qui est assez paradoxal, mais révélateur de la sincérité du Front National, quand il écrit dans son projet présidentiel l’engagement n°7 : « Garantir la liberté d’expression et les libertés numériques par leur inscription dans les libertés fondamentales protégées par la Constitution« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *