(Dé)génération Identitaire

2 mai 2018 Exilés, Extrême droite Comments (0) 143

Depuis quelques mois, grâce à des opérations médiatiques, un mouvement identitaire arrive à faire parler de lui dans les médias. Se déclarant « mouvement politique de jeunesse européen », et plus précisément dans la défense des identités locales, nationales et européennes, ce mouvement est surtout un regroupement de personnes constitué en milice privée, qui multiplie les actions médiatiques pour inciter à la fermeture des frontières et le rejet de la migration. La méthode est bien rodée : tout miser sur l’image, manipuler les informations, l’essentiel est d’être visible, même si ça coute beaucoup, beaucoup d’argent.

Décryptage de leur méthode à travers 2 de leurs actions symboliques :

 

ETE 2017 – la croisière s’amuse en Méditerranée

Génération identitaire affrète un bateau en Méditerranée pour perturber les opérations de sauvetage des ONG et repousser les embarcations de migrants venues de Libye. Au final, leur bateau n’aura croisé aucune embarcation de migrants… et les seules actions auront été de signaler aux garde-côtes libyens les positions des navires des ONG. Sachant que la position de tous les navires signalés étaient déjà connues par tout le monde.

Donc objectivement un bilan totalement nul. Mais c’est une particularité de leur méthode : quel que ce soit le résultat il suffit de communiquer triomphalement, et de dire que ça a été un succès total et indiscutable, quitte à mentir effrontément et s’attribuer n’importe quel mérite.

Par exemple, Génération Identitaire a basé la preuve de leur succès sur le fait que pendant le mois ou ils étaient présents en mer, il y a eu -76% de départs de migrants depuis le début de leur mission. Mais comme le précise cet article : « Ce pourcentage compare l’évolution du nombre de départs de migrants entre la première dizaine de jours d’août 2016 et celle de 2017. Et oublie au passage l’évolution des 12 mois intermédiaires. Or, en 2017 le nombre de départs a fortement chuté, de 53 % sur les sept premiers mois de l’année. Une chute qui n’a pas attendu la « mission » des identitaires. Sur certaines périodes la baisse entre 2016 et 2017 atteignait les à 90 %. »

Toute cette opération médiatique aura couté au moins 250 000 €

Plus d’infos : https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/recit-comment-la-croisade-des-militants-anti-migrants-du-c-star-a-tourne-au-naufrage_2321985.html

 

AVRIL 2018 – Milice privée dans les Alpes

Cette fois, Génération Identitaire bloque le passage des « migrants clandestins » dans les Alpes. Leur objectif : zéro entrée de « migrants clandestins » en France, dans le but de « défendre l’Europe ». L’objectif est déjà à la base totalement incohérent… Empêcher les demandeurs d’asile italiens de venir en France aura comme unique conséquence qu’ils continuent leur demande d’asile en Italie… donc dans un pays européen.

Comble de l’absurde, parmi l’équipe d’une centaine d’identitaires, il y avait des italiens, qui ont donc agit pour que leur pays accueille plus de demandeurs d’asile. Pour cette opération inutile, là encore tous les moyens les plus couteux sont mis en œuvre : location d’hélicoptère, de pick-up, d’avions, impression d’une bâche géante…

Mis à part poser sur les photos, tourner de belles vidéos, les seules actions concrètes à ce jour auront été de raccompagner 7 personnes au poste-frontière. Ces 7 personnes seront soit reconduites en Italie et vont pouvoir poursuivre leur demande d’asile, soit être relâchée et elles pourront déposer leur demande d’asile en France, ce que la loi permet même si on a franchi irrégulièrement une frontière.

Bref, bilan nul, et budget estimé à 40 000 euros minimum.

 

290 000 euros gaspillés

Rien que sur ces 2 opérations au bilan nul, 290 000 euros auront été gaspillés. Cette somme aurait pu permettre de payer un loyer pour héberger une famille dans le besoin, sur 40 ans. C’est aussi l’équivalent de 96 000 repas de cantine. Ce gaspillage d’argent démontre bien que le but final de Génération Identitaire n’est nullement de « défendre l’Europe », mais uniquement de satisfaire le narcissisme d’une poignée de jeunes européens.

 

Est-ce que c’est légal ?

Non, Génération identitaire à beau clamer le contraire, leur mouvement n’est pas légal. Il suffit de se référer à l’article L212-1 du Code de la sécurité intérieure.

« Sont dissous, par décret en conseil des ministres, toutes les associations ou groupements de fait :
(…) qui présentent, par leur forme et leur organisation militaires, le caractère de groupes de combat ou de milices privées ;
(…) ou qui, soit provoquent à la discrimination, à la haine ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, soit propagent des idées ou théories tendant à justifier ou encourager cette discrimination, cette haine ou cette violence ; »

Cette organisation relève d’au moins 2 critères qui permettent de les considérer comme un « groupe de combat ou milice privées ». Cette unique vidéo permet de n’avoir aucun doute : https://www.youtube.com/watch?v=2_q1ZyoZ_c4

 

Est-ce qu’il faut les dissoudre ?

La dissolution de ce mouvement n’est pas une fin en soi, et ne serait qu’une résolution partielle du problème. Il ne serait qu’une étape, le combat doit être global, contre la propagation des idées et théories xénophobes.

Mais nous ne pouvons accepter que notre pays tolère qu’une milice privée, qui appelle à la discrimination, continue ses actions dans notre pays, alors que la loi permet d’y mettre fin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *